Livraison Mondial Relay Offerte en France Métropolitaine dès 34,90€ -10% sur votre 1ère commande avec le code « BIENVENUE »
Livraison Mondial Relay Offerte en France Métropolitaine dès 34,90€ -10% sur votre 1ère commande avec le code « BIENVENUE »
Aide
Mon compte

Les causes des troubles de la tension artérielle

Près de onze millions de Français sont suivis pour des troubles de la tension artérielle. De plus, près de 20% de la population française ignore être concernée, car les premiers signes se manifestent silencieusement. Les conséquences peuvent être graves si les troubles ne font pas l’objet d’un suivi. Voyons ensemble quelles en sont les causes et quelles interventions peuvent parfois être mises en œuvre pour y remédier.

D'où viennent les troubles de la tension artérielle ?

L'éjection du sang par le cœur dans les vaisseaux sanguins exerce une pression ou une tension sur les parois vasculaires.

En présence de facteurs de risque, cette pression devient anormalement élevée et continue. Les parois des artères tendent alors à se rigidifier et se solidifier. On parle de tension artérielle exacerbée.

Consécutifs à cet état, des troubles variés peuvent apparaître.

Homme agé qui prend sa tension

Une tension artérielle exacerbée est constatée par la mesure de deux valeurs, la pression artérielle systolique et la pression artérielle diastolique, selon une observation au repos et en plusieurs fois, dans le cadre de trois consultations consécutives sur une période courant de trois à six mois.   

Des causes multifactorielles

L'origine d'une tension artérielle exacerbée n'est pas connue dans près de 90% des cas et ne relève pas d'une cause unique, mais de plusieurs facteurs sur lesquels il est peut-être possible d'agir pour certains. On parle alors de facteurs modifiables et de facteurs non modifiables.

Les facteurs modifiables ou facteurs liés à l'hygiène de vie

Une alimentation déséquilibrée et trop riche en sel favorise l'élévation de la tension artérielle. Des apports inférieurs à 6 grammes de sel par jour sont recommandés. En substitut du sel, vous pouvez tester le gomasio, un condiment constitué d'un mélange de gros sel gris et de graines de sésame torréfiées vendu au rayon bio.

L'excès de poids. Perdre quelques kilos peut suffire à revenir à une normalité. Procédez à un rééquilibrage alimentaire et sollicitez l'avis d'un spécialiste destiné à vous accompagner dans cette démarche si besoin.

La consommation excessive d'alcool, considérée comme telle au-delà de deux verres par jour pour une femme et de trois verres par jour pour un homme.

La sédentarité ou le manque d'exercice physique. Pour les adultes, il est recommandé de pratiquer au moins trente minutes d'activité physique orientée vers le développement de l'aptitude cardio-respiratoire, au moins cinq jours par semaine.

Le tabagisme. Fumer à tendance à abîmer de manière prématurée les artères et la sphère cardiovasculaire. Sur ce point également, un accompagnement spécifique peut être favorable. Certaines personnes se sont défaites de leur addiction après des séances d'hypnose.

L'excès de mauvaises graisses dans le sang. Mangez de tout, en quantités raisonnables et consommez des matières grasses en quantité limitée, en favorisant les oméga-3 alimentaires ou en compléments alimentaires.

Les troubles du sommeil, qui peuvent perturber la récupération. Pour améliorer la qualité de votre sommeil et faciliter l'endormissement, vous pouvez vous aider de compléments alimentaires à base de mélatonine physiologique ou d'ingrédients apaisants comme le magnésium.

Terravita vous recommande

Les autres facteurs possiblement impliqués ou facteurs non modifiables

L'influence de l'âge et de l'avancée en âge. Ce sont des facteurs non modifiables de risque. 40% des personnes concernées par les troubles de la tension artérielle ont plus de 65 ans.

Les observations ont montré que l'avancée en âge fait augmenter les risques.

L'hérédité et les antécédents familiaux, à partir d'un individu atteint dans sa famille, augmente le risque d'être soi-même concerné.

Groupe d'amies d'age mûr en forêt

Le genre : les femmes sont plus exposées que les hommes lorsqu'elles sont concernées par la prise de contraceptif oral à base d'œstrogènes et confrontées aux périodes de grossesse et de ménopause.

Quelles sont les conséquences d'une tension artérielle exacerbée ?

Les troubles d'une tension artérielle exacerbée, lorsqu'ils ne sont pas contrôlés, concernent l'une des premières causes des complications de la sphère cardiovasculaire en France. Ils peuvent également concerner les complications liées à la sphère vasculaire cérébrale et à celles liées à l'altération du système nerveux.

Reconnaître les manifestations d'une tension artérielle exacerbée 

La plupart du temps, la tension artérielle exacerbée ne présente aucun signe révélateur et se développe en silence. Pour autant, en cas de manifestation, des signes peuvent être caractérisés par des troubles de la vision et de l'ouïe, des difficultés à fixer son attention et des sensibilités ressenties au niveau de la poitrine.

Conclusion

Les conséquences liées aux troubles de la tension artérielle restent à ce jour la première cause de mortalité dans les pays occidentaux, malgré la prise de conscience et l'élaboration de plusieurs mesures de prévention. Seul un médecin est habilité au dépistage. Vous pouvez prendre soin de votre hygiène de vie, dont votre capacité de résistance au stress, considéré comme un potentiel facteur déclenchant.

Le cas des femmes

La base physiologique de la santé de la sphère cardiovasculaire chez la femme et chez l'homme ne sont pas identiques. En outre, les femmes ont été peu représentatives dans les études cliniques dédiées par rapport aux hommes, ce qui a mené à une absence d'évaluation concrète des facteurs de risques chez la femme.

Une montre connectée ne suffit pas

Certaines montres connectées proposent des applications pour surveiller la tension artérielle. Or, celle-ci se mesure seulement au bras, à la hauteur du cœur et non au poignet, ainsi que dans des conditions strictes telles qu'être au repos.

Sources

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29473518/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29744010/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25387321/