Livraison Mondial Relay Offerte dès 44,90€ -10% sur votre 1ère commande avec le code « BIENVENUE »
Livraison Mondial Relay Offerte dès 44,90€ -10% sur votre 1ère commande avec le code « BIENVENUE »
Aide
Mon compte

Prostate

Plus d’un homme sur deux développera un gonflement de la prostate après l’âge de 50 ans, pouvant principalement se manifester par des troubles de la miction, mais aussi sexuels ou bien intestinaux.


Cette petite glande, qui sert de carrefour à différents canaux essentiels dans l'appareil génital et urinaire masculin, est composée de tissus soumis à une possibilité de croissance à certains moments de la vie. Considérée comme une conséquence normale de l’avancée dans l’âge et sous l’influence des hormones, l’hypertrophie bénigne de la prostate peut être soulagée par un mode de vie plus sain et des choix alimentaires stratégiques.


Découvrez notre complément alimentaire spécialement conçu pour soutenir la santé de la prostate, formulé avec des ingrédients naturels et soigneusement sélectionnés comme l'ortie, la courge, le palmier nain, le sélénium ou le zinc.

Lire moins
Filtrer les résultats
Les essentiels santé
Galénique
Nouveauté
Les + produits:
  • Formule concentrée en plantes reconnus pour leurs effets sur le bien-être prostatique : ortie, palmier nain, prunier et courge
  • Dosages étudiés cliniquement pour assurer l’efficacité sur les inconforts urinaires
  • Enrichi en antioxydants reconnu pour leur action préventive sur l’augmentation du volume de la prostate
Complexe prostate

Complexe prostate

Réduit les inconforts urinaires et soutient le fonctionnement de la prostate
(20)
22,90 €
FAQ Prostate
  • À quoi sert la prostate et où se trouve-t-elle ?
    La prostate est une glande essentielle pour l'appareil génital et le système reproducteur masculins. En effet, c’est elle qui fabrique le liquide séminal qui entre dans la composition du sperme, et qui permet d’expulser et protéger les spermatozoïdes au moment de l’éjaculation. D’un point de vue mécanique, la prostate permet de réguler les émissions de sperme et d’urine, qui empruntent toutes deux la même voie : l’urètre.

    Située sous la vessie et en avant du rectum, elle est traversée par l'urètre (qui permet l’expulsion du sperme et de l’urine) et des canaux éjaculateurs (provenant des testicules). Formée de plusieurs lobules, la prostate est composée de fibres musculaires lisses, de vaisseaux sanguins et de terminaisons nerveuses.

    Contrairement à la femme dont les systèmes reproducteurs et urinaires sont distincts, le confort urinaire et sexuel masculin est dépendant de la santé de cette petite glande de la taille d’une châtaigne.
  • Quels sont les signes d'un problème de prostate chez l'homme ?
    Les problèmes urinaires sont les signes les plus communs de l'augmentation du volume de la prostate. Ce que l'on remarque en premier, c'est une augmentation de la fréquence des mictions, sans qu’elles soient pour autant plus volumineuses. Il ne s’agit donc pas d’une production d’urine plus importante, mais d’un besoin plus fréquent d’uriner. Le plus souvent, la personne a l’impression que sa vessie n’est jamais complètement vide, même après être passée aux toilettes. Aussi, on observe des mictions plus fréquentes durant la nuit, l’impression de devoir forcer pour pouvoir uriner, des envies soudaines et urgentes, et une sensation de brûlure lors du passage de l’urine dans l’urètre.

    Aussi, certains troubles sexuels peuvent se manifester, comme des troubles de l’érection ou des éjaculations moins satisfaisantes.

    Un examen de la prostate est nécessaire pour observer de façon concrète l'augmentation de volume de la glande, ainsi que la vérification des taux de PSA, qui sont les marqueurs sanguins de référence des affections graves de la prostate.
  • Qu'est-ce qu'une hypertrophie prostatique bénigne ?
    Les troubles de la miction proviennent essentiellement de l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), qui correspond à une augmentation de son volume par hyperplasie de ses fibres musculaires lisses et de sa masse glandulaire, qui entourent le canal de l'urètre. Une compression de l’urètre peut donc se produire, rendant la miction difficile, mais également une pression sur la vessie qui favorise les envies pressantes et plus fréquentes.

    Si vous avez plus de 50 ans et que vous ressentez certaines de ces manifestations, consultez votre médecin pour poser un diagnostic précis d’une hypertrophie prostatique :

    • Envies plus fréquentes d’uriner (plus de 15 fois par jour)
    • Des mictions peu volumineuses
    • Envies d’uriner fréquentes durant la nuit
    • L’impression de ne jamais pouvoir entièrement vider sa vessie
    • Moins de débit pendant la miction avec nécessiter de "forcer" pour évacuer l’urine
    • Une sensation de brûlure pendant la miction
    • Un petit écoulement d’urine persistant à la fin de la miction.
  • Peut-on réduire la taille d'une prostate trop volumineuse naturellement ?
    Une prostate qui a pris en volume ne peut pas revenir à sa taille normale. Certains hommes ne remarqueront rien de particulier suite au gonflement de leur prostate, et d’autres ressentiront une gêne de plus en plus présente et persistante. L’intensité des troubles urinaires n’est pas proportionnelle à la taille de la prostate.

    Il est possible de réduire la sévérité des manifestations d'une hypertrophie de la prostate en adoptant les bons réflexes, une bonne hygiène de vie et une alimentation plus ciblée. Tout d’abord, il est conseillé de ne pas se retenir et d’aller uriner dès que l’envie s’en fait sentir. Ensuite, éviter l’alcool, la caféine, et apprendre à mieux gérer son stress, qui peut augmenter la fréquence des mictions. Limiter la consommation de liquides avant d’aller dormir, ou avant de prendre la route. Enfin, faire une activité physique régulière.
  • Quelle alimentation pour soulager les troubles urinaires liés à la prostate ?
    Certains aliments, nutriments ou plantes peuvent soulager les manifestations d’une prostate trop volumineuse et notamment les troubles urinaires. Ces solutions naturelles ne se substituent pas à une visite chez le médecin ni aux traitements mis en place, mais elles peuvent contribuer à augmenter le confort urinaire et la qualité de vie au quotidien :

    • L’extrait de palmier nain, qui est utilisé depuis des siècles en médecine naturelle pour soulager les troubles urinaires, notamment liés à une hypertrophie de la prostate. Les mécanismes d’action du palmier nain ne sont pas tous connus mais les recherches penchent vers une action "anti-hormone" apaisante qui peut agir en synergie avec les solutions allopathiques courantes.
    • L’extrait de pygeum, ou prunier d’Afrique, qui est employé en médecine traditionnelle pour augmenter le flux urinaire et aider à vider la vessie entièrement.
    • Le bêta-sitostérol, un acide gras végétal que l’on trouve dans l’ortie ou le palmier nain, et qui augmente également le flux urinaire et favorise le soulagement lors de la miction.
    • L’extrait de pollen d’ivraie, qui semble améliorer le confort urinaire en réduisant la fréquence des mictions, les sensations de brûlure, les envies pressantes et les jets d'urine trop faibles.
    • L’extrait de racine d’ortie, qui est très populaire en Europe et qui est utilisé pour réduire la fréquence des mictions, notamment durant la nuit, ainsi que les envies impérieuses.
    • L'huile de pépin de courge, riche en phytostérols et acide linoléique, qui peut aider à réduire "l'urgence" urinaire et les mictions impérieuses en réduisant l'irritation de la vessie.
    • Le lycopène, un caroténoïde qui peut réduire la progression de l’hypertrophie prostatique et soulager les troubles de la sphère urinaire.
    • Le zinc, qui est également lié à une diminution du marqueur PSA et au ralentissement de la progression de l’hypertrophie de la prostate.
    • L’extrait de grenade, riche en flavonoïdes, qui peut aider à décongestionner la prostate et soulager les inconforts urinaires.
  • À quel âge un homme doit-il commencer à prendre soin de sa prostate ?
    Environ la moitié des hommes de plus de 50 ans et plus de 90% des hommes de plus de 80 ans ont une prostate hypertrophiée. Si une hyperplasie de la prostate est irréversible, il est néanmoins possible de la garder en bon état de fonctionnement et réduire sa croissance en prenant certaines mesures prophylactiques bien avant l’âge de 50 ans. Un homme, même jeune, devrait régulièrement consommer :

    • Des aliments riches en zinc, un minéral essentiel au bon fonctionnement de la glande. Les hommes souffrant de HBP ont des taux de zinc bien inférieurs (jusqu’à 75%) à ceux des hommes ayant une prostate de taille normale.
    • Des aliments riches en fibres, acides gras essentiels et protéines qui réduisent la prise de poids. L’embonpoint est un facteur favorisant de l’hypertrophie prostatique.
    • Des sources alimentaires riches en vitamine C comme le poivron et les agrumes, qui protègent les cellules de la prostate contre les dommages des radicaux libres. Cette action anti-radicalaire est aussi associée à tous les aliments riches en antioxydants comme la tomate (lycopène), la grenade ou le thé vert (polyphénols), les fruits de mer (zinc) ou les œufs complets (sélénium).
    • Des crucifères comme le brocoli frais et cru, ainsi que le chou kale, qui contiennent un antioxydant particulier, le sulforaphane, qui exerce son action anti radicalaire beaucoup plus longtemps que les autres antioxydants.
    • Les ingrédients qui peuvent réduire la production de DHT (DiHydroTestostérone), le principal androgène causant l’hypertrophie de la prostate, comme l’huile de coco et ses triglycérides à chaîne moyenne, l’oignon riche en quercétine, le curcuma ou la graine de courge.
Trier les produits