Livraison Mondial Relay Offerte dès 44,90€ -10% sur votre 1ère commande avec le code « BIENVENUE »
Livraison Mondial Relay Offerte dès 44,90€ -10% sur votre 1ère commande avec le code « BIENVENUE »
Aide
Mon compte

Cycle menstruel

De l'âge de 13 ans à environ 50 ans, chaque femme connaît tous les mois différentes phases hormonales naturelles et essentielles pour préparer le corps à une éventuelle grossesse.


Même si elle n’a pas lieu, le cycle menstruel poursuit son cours avec quelques aléas et inconforts plus ou moins marqués selon les femmes.


Découvrez notre gamme de compléments alimentaires conçus pour soutenir la santé hormonale et le bien-être pendant le cycle menstruel. Nos produits naturels offrent un soutien ciblé pour atténuer les symptômes menstruels tels que les crampes, les sautes d'humeur, la fatigue et les ballonnements.


Enrichis en vitamines B, en magnésium et en extraits de plantes, nos compléments peuvent aider à réguler le cycle menstruel, à réduire les douleurs et l'inconfort, et à favoriser un équilibre hormonal optimal. Les acides gras oméga-3 peuvent également contribuer à réduire l'inflammation et à atténuer les fluctuations d'humeur.


Que vous cherchiez à soulager les symptômes du syndrome prémenstruel (SPM) ou à soutenir votre santé hormonale de manière générale, nos produits offrent une solution naturelle et efficace pour vous aider à traverser votre cycle menstruel avec plus de confort et de tranquillité d'esprit.


Explorez notre gamme dès aujourd'hui et faites le choix d'une approche holistique de votre bien-être féminin.

Lire moins
Filtrer les résultats
Minceur
Les essentiels santé
Préférence alimentaire
Galénique
Stress & Sommeil
Santé de la femme
Nouveauté
Les + produits:
  • Avec safran breveté Safr’Inside™ : testé cliniquement sur l’humeur et l’anxiété
  • 5 plantes, action complète : douleurs de règles, ballonnements, maux de tête et rétention d’eau
  • Efficacité validée : actifs aux dosages cliniquement étudiés
  • Dès 15 ans, sans excipients controversés, gélules végétales pullulan
Cycle féminin

Cycle féminin

Cycle féminin, SPM et règles douloureuses
(10)
15,90 €
Nouveauté
Les + produits:
  • Très doux pour le système digestif
  • Forme bisglycinate brevetée Albion® : haute assimilation 
  • Apporte tonus et énergie
  • Grande pureté, sans excipients controversés
Fer bisglycinate

Fer bisglycinate

Participe à la formation des globules rouges et apporte de l’énergie
(22)
13,90 €
Nouveauté
Les + produits:
  • Hydratation en profondeur, idéal pour les peaux sensibles
  • Régule le système hormonal
  • Qualité premium : huiles BIO, 1ère pression à froid
Onagre Bourrache

Onagre Bourrache

Pour une peau nourrie et hydratée
(28)
14,90 €
Meilleure vente
Les + produits:
  • Magnésium breveté Albion® pour une efficacité démontrée
  • Parfaite tolérance digestive grâce à sa forme Bisglycinate
  • Sans excipient ni additif, gélule végétale pullulan
Magnésium bisglycinate 1500mg

Magnésium bisglycinate 1500mg

Réduit le stress et la fatigue
(154)
13,90 €
Les + produits:
  • Association synergique premium de 10 plantes et actifs étudiés
  • Action complète veinotonique et drainante
  • Réduit les sensations de jambes lourdes et gonflées et réduit l’effet peau d’orange
Jambes légères

Jambes légères

Favorise le retour veineux pour des jambes légères
(35)
18,90 €
FAQ Cycle menstruel
  • Définition du cycle menstruel
    Le premier jour des règles marque le début du cycle menstruel, et la fin du cycle précédent. Les règles se manifestent par un saignement pouvant durer de 3 à 6 jours en moyenne. Entre les règles, plusieurs phases se succèdent pour provoquer l’ovulation, puis dégrader les parois de l’utérus s’il n’y a pas eu fécondation par un spermatozoïde. 
    Selon les femmes, le cycle menstruel peut durer entre 21 et 35 jours, la durée normale d’un cycle étant de 28 jours.
  • Quelles sont les différentes périodes ou phases du cycle menstruel de la femme ?
    Le cycle menstruel se compose de 4 phases :

    Les menstruations, ou les règles, qui durent entre 3 et 6 jours en moyenne et qui marquent le premier jour du cycle.
    La phase folliculaire, durant laquelle l’hormone folliculo-stimulante (FSH) stimule les ovaires pour produire des follicules et au moins un ovule. Cet ovule est normalement libéré le 14ème jour du cycle, ou en milieu de cycle selon sa durée.
    L’ovulation, ou période de fertilité qui a lieu en milieu de cycle, répond à la libération d’hormone lutéinisante (LH) après une montée progressive des niveau d’œstrogène durant la première phase du cycle. C’est à ce moment que l’ovulation se produit : un ovaire libère un ovule mature prêt à être fécondé. Cet ovule atteint l’utérus en longeant les trompes de Fallope, et attend d’y être fécondé. L’ovulation dure environ 24h et un ovule peut être fécondé pendant environ 5 jours.
    La phase lutéale correspond à la transformation du follicule en corps jaune (corpus luteum), qui libère des hormones favorisant l’implantation d’un ovule fécondé. Si l’ovule n’est pas fécondé, le corps jaune se résorbe et les niveaux d’œstrogène et de progestérone chutent. À leur niveau le plus bas, les règles apparaissent et marquent le début d'un nouveau cycle ovarien.
  • Comment comprendre et calculer son cycle ovulatoire ?
    De nombreuses femmes surveillent leur cycle pour connaître la date de leurs règles ou savoir quand aura lieu l’ovulation, dans le but de tomber enceinte, ou bien d’éviter une grossesse.
    Le calcul d’un cycle est simple et toujours le même :

    Le premier jour du cycle correspond au premier jour des règles
    L’ovulation a lieu en milieu de cycle, soit environ 14 jours après le début des règles
    Un cycle régulier dure en moyenne 28 jours, mais peut être plus court ou plus long
    Calculer son cycle est ainsi utile pour connaître approximativement la date d’ovulation et les prochaines règles.

    De nos jours, on utilise plus volontiers les applications santé pré-installées dans les smartphones, qui peuvent prédire l’arrivée des règles avec une marge d’erreur de plus ou moins 5%.
  • Combien de temps dure la phase folliculaire avant les règles ?
    Selon la durée de son cycle, la phase folliculaire peut durer entre 10 et 27 jours, mais sa durée moyenne est de 16 jours. 
    Durant cette phase, qui débute le premier jour des règles, la FSH stimule les ovaires afin qu’ils produisent des follicules, chacun contenant un ovule immature. C’est le follicule dominant qui expulse sont ovocyte. Parfois, deux ovocytes ou plus sont libérés après la phase de maturation.
    La FSH, ou hormone folliculo-stimulante, est produite par l'hypophyse, une petite glande située à la base du cerveau.
  • Combien de temps durent les règles ?
    En moyenne, les menstruations durent de 3 à 6 jours. Le débit augmente progressivement et il est le plus important lors du 2ème et du 3ème jour. Ensuite, le flux sanguin se réduit et les règles s'arrêtent. En moyenne, une femme perd environ 80 ml de sang par menstruation.
  • Que se passe-t-il pendant la phase lutéale ?
    Lorsque le follicule libère son ovule, il se transforme en corps jaune (corpus luteum) et libère des hormones, principalement de la progestérone.
    Si l’ovule est fécondé, le corps produit alors des gonadotropines (hCG) qui préservent le corps jaune et gardent la paroi utérine épaisse.
    Si l’ovule n’est pas fécondé, le corps jaune reste dans les ovaires, puis se résorbe et disparaît à la fin de la deuxième moitié du cycle, soit lors de l’arrivée des règles.
    Pendant la phase lutéale, si aucune grossesse n’a débuté, la femme peut connaître certains désagréments liés au Syndrome Pré-Menstruel (SPM), qui comportent :

    •Une rétention d’eau avec gonflements et prise de poids
    •Augmentation de l’appétit et des envies de sucre
    •Une tension mammaire souvent douloureuse
    •Des sauts d’humeur
    •Des troubles du sommeil
    •Des maux de tête et maux de ventre
    •Une tension lombaire, ou gêne dans le bas du dos

    Ces troubles peuvent apparaitre après l’ovulation, ou quelques jours avant l’arrivée des règles. Ils disparaissent spontanément le 2ème ou 3ème jour des règles, parfois même seulement quelques heures après le début des saignements.
  • Comment savoir si l'on a un cycle de 21, 28 jours ou 35 jours ?
    Si le temps moyen d’un cycle menstruel est de 28 jours, certaines femmes ont un cycle plus long ou bien plus court. De plus, la durée des cycles peut varier d'un mois à l'autre, ou d'une année à l'autre, être réguliers ou bien irréguliers.

    Comptez le nombre de jours entre vos deux premiers jours de règles pendant au moins 6 mois pour établir une moyenne et connaître la durée de votre cycle. À noter que les cycles sont généralement plus longs à la puberté et avant la ménopause.
  • Quels sont les symptômes de l'ovulation ?
    Un kit d’ovulation peut mesurer les niveaux de LH (hormone lutéinisante) à partir de quelques gouttes d’urine et vous confirmer si vous êtes en train d’ovuler ou non. Ce test s’effectue en général plusieurs jours de suite pour plus de précision. Ainsi, il est utile de connaître les signes avant-coureurs de l’ovulation pour utiliser ce kit au bon moment, ou bien ne pas l’utiliser du tout. Les signes évocateurs de l’ovulation comprennent :

    • Un changement de texture de la glaire cervicale, qui devient claire et visqueuse comme du blanc d’œuf.
    •Une modification de la libido, qui a tendance à augmenter au moment de l’ovulation.
    • Une tension mammaire qui peut avoir lieu juste avant ou juste après l’ovulation.
    • Une tension pelvienne et abdominale plus marquée sur un côté, et qui correspond au moment où le follicule libère son ovocyte.
    • De légers saignements, ou spotting, qui peuvent durer de 2 à 4 jours.
    • Une légère augmentation de la température corporelle.
  • Qu'est-ce que le syndrome pré-menstruel ?
    Le Syndrome Pré-Menstruel correspond à tous les troubles liés à l’approche des règles. Il ne s’agit pas d’une maladie, mais de désagréments provenant des variations hormonales ayant lieu après l’ovulation. Les causes de ses inconforts ne sont pas toutes connues, mais on sait que le SPM est directement lié aux fluctuations des taux d’œstrogène et de progestérone, à la baisse de la sécrétion de sérotonine et à un déséquilibre des prostaglandines. Les signes évocateurs du syndrome prémenstruel sont principalement :

    • Un sentiment de déprime, des idées noires et une angoisse inexpliquée
    • Des difficultés d’endormissement
    • Des pulsions alimentaires en faveur du très sucré et très salé
    • Une augmentation importante de l’appétit
    • Une baisse de la concentration
    • Une baisse de la libido
    • Des sueurs nocturnes
    • Des inconforts articulaires et musculaires
    • Une tension mammaire souvent accompagnée d’une augmentation du volume des seins
    • Des ballonnements et flatulences
    • Des troubles du transit
    • Une grande fatigue
    • Une prise de poids avec rétention d’eau
    • Des maux de tête
    • L'apparition de boutons sur le visage, le dos ou les épaules
  • Comment mieux vivre la phase pré-menstruelle ou l'approche des règles ?
    Le syndrome prémenstruel est difficile à anticiper et les professionnels de la santé sont souvent démunis face à sa complexité. Comme il s’agit de plusieurs symptômes réunis et provenant de différentes causes, la gestion du SPM se gère au cas par cas selon l’intensité des inconforts.

    S’il est important de manger sain et équilibré tout au long de l’année pour rester en forme et en bonne santé, cette règle s’applique particulièrement avant les règles. L'organisme est plus sensible à la rétention d’eau et à la prise de poids durant cette période difficile. Mangez plus de légumes, de fruits, de protéines et d’acides gras essentiels, notamment les oméga 3. Évitez le sucre, les repas copieux et les plats préparés.

    Dormez plus pour ne pas subir la fatigue, qui est plus intense à l’approche des règles. Essayez de dormir au moins 7h.

    Gérez le stress et relaxez-vous. Il est primordial d’éviter les situations stressantes et les conflits les jours précédant les règles. Faites des activités relaxantes, ne buvez pas trop de café et remettez à plus tard les discussions ou les prises de décision importantes.

    Buvez au moins 2,5 litres d’eau par jour, et principalement entre les repas pour favoriser l’élimination de l’eau sous-cutanée.

    Faites du sport régulièrement, y compris à l’approche des règles. Faire du sport équilibre l’humeur et réduit l’intensité du SPM.

    Envisagez certains compléments alimentaires pour réduire la nervosité, les ballonnements, la faim ou les inconforts articulaires:

    • Le safran est particulièrement efficace pour soulager l’anxiété et l’angoisse liées au syndrome prémenstruel en influençant les mécanismes sérotoninergiques.
    • Le gattilier est l’un des suppléments les plus recommandés pour le confort féminin. Il est surtout connu pour aider à réduire la tension mammaire, la rétention d’eau et les sauts d’humeur.
    • La camomille est une plante traditionnellement utilisée pour ses propriétés relaxantes et apaisantes.
    • L’onagre et la bourrache, et surtout leur acide gamma-linoléique, peuvent influencer l’activité des prostaglandines et préserver la santé de la peau en cas de variations hormonales.
    • La vitamine B6 est impliquée dans la fabrication de neurotransmetteurs, des composés chimiques qui influencent l’humeur et peuvent aider à garder le moral les jours précédant les règles.
    • Le magnésium est un minéral souvent déficient chez les femmes qui souffrent d’un syndrome prémenstruel très marqué. Avec la vitamine B6, il contribue à améliorer l’humeur et réduire le stress.
    • Le calcium est aussi à envisager, d’une part pour prévenir la déminéralisation osseuse, mais aussi pour soulager les symptômes prémenstruels comme la fatigue, l’augmentation de l’appétit et le sentiment de dépression.
  • Comment soulager les règles douloureuses ?
    Après plusieurs jours de syndrome prémenstruel éprouvants, les règles se déclenchent, et le mal de ventre qui va avec. Ces douleurs proviennent de spasmes de l’utérus, qui se contracte pour évacuer l’endomètre (la couche interne de la muqueuse utérine) et le sang des règles. Certaines femmes ne ressentent qu’un léger inconfort, et d’autres se tordent de douleur les deux premiers jours de leurs règles. Pour réduire l’intensité des crampes menstruelles, quelques techniques efficaces peuvent vous soulager :

    Appliquez de la chaleur sur la zone douloureuse pour relaxer les muscles et soulager les crampes.
    Faites de l’exercice pour stimuler la production d’endorphines, qui réduisent la perception de la douleur.
    Mangez des aliments que vous digérez bien pour éviter les lourdeurs digestives et les ballonnements.
    Réduisez votre stress avec des techniques de relaxation comme des exercices de respiration, du yoga ou de la méditation.
    Faites le plein de vitamine B1 et de magnésium, qui agissent en synergie pour réduire l’intensité des crampes.
    Supplémentez-vous avec du fenouil, particulièrement efficace pour soulager les crampes abdominales pendant les règles.
Trier les produits