Livraison Mondial Relay Offerte en France Métropolitaine dès 34,90€ -10% sur votre 1ère commande avec le code « BIENVENUE »
Livraison Mondial Relay Offerte en France Métropolitaine dès 34,90€ -10% sur votre 1ère commande avec le code « BIENVENUE »
Aide
Mon compte

Minceur: les bonnes et les mauvaises résolutions

Vous souhaitez retrouver une alimentation saine et un corps en pleine santé après quelques excès ou simplement éviter les méthodes de régimes qui vous affament ? Faisons le point sur les bonnes et les mauvaises résolutions minceur. Nos conseils pourraient bien devenir votre nouveau mode de vie !

Ce qu'il faut savoir sur les régimes minceur

Le cas des régimes express riches en protéines

Pour perdre du poids de manière rapide et durable, internet et les magazines féminins fourmillent de régimes express à la mode et souvent payants. La plupart d'entre eux misent sur des portions importantes de protéines, sous forme de poudre ou de portions alimentaires naturelles, pour éviter toute sensation de faim sur une durée d'une à quatre semaines en moyenne.

Jeune femme qui tient un plateau avec des aliments riches en protéines

Ces régimes express peuvent entraîner une perte de poids rapide mais il convient de rester prudent pour ne pas mettre en péril votre santé. Il est important de respecter certaines recommandations :

  • Ne dépasser pas une à deux semaines de régime express
  • Privilégier trois repas par jour, hypocaloriques, variés et équilibrés pour ne pas s'affamer
  • Appliquer les quantités alimentaires suffisantes au déjeuner et au dîner pour s'assurer des apports recommandés et éviter les carences nutritionnelles.

Il est vivement conseillé à la suite de cette démarche minceur de poursuivre par une phase de stabilisation pour ne pas reprendre le poids perdu, voire davantage de kilos.

Le cas du régime kéto ou cétogène, pauvre en glucides

Le régime cétogène connaît depuis quelques temps un certain succès. Il promet une importante perte de poids tout en consommant beaucoup de gras.

Pour fonctionner, le corps dispose en effet de trois carburants alimentaires : les glucides, les lipides et les protéines. Le régime cétogène repose sur une réduction drastique de l'apport en glucides, pas plus de 50 grammes par jour pour un adulte, en faveur d'un apport massif en lipides, de l'ordre de 70 à 90% de l'apport énergétique total. L'apport en protéines reste à 15-20 % des apports.

Lorsque les quantités en glucides sont très réduites, le foie se met à fabriquer des corps cétoniques à partir des matières grasses alimentaires ou de ses réserves de graisses.

Ce régime drastique fait perdre plusieurs kilos en quatre semaines. Une étude menée en Espagne en 2019 a montré que le régime cétogène associé à des exercices physiques de type aérobie ( u en force) permettait une plus grande réduction de la masse grasse que lors d'exercices basés sur l'endurance. Mais, ce régime peut entraîner des carences en vitamines et minéraux par une diminution de la consommation de fruits et légumes.

Apprivoiser de bonnes résolutions

Rééquilibrer l'alimentation

  • Buvez au moins 1,5 litre d'eau en-dehors des repas
  • Apportez des protéines et des féculents à chaque repas : viande, poisson, œuf, légumineuses, riz, légumes secs
  • Consommez cinq fruits et (surtout) légumes par jour, au moins 400 grammes à tous les repas
  • Apportez de bonnes huiles crues
  • Évitez les produits sucrés et transformés, les fritures et l'alcool.

S'aider de compléments alimentaires brûleurs de graisse

Des formules naturelles et concentrées en carnitine, thé vert, gingko biloba ou encore garnicia cambogia donnent un coup de pouce à votre démarche minceur. Elles favorisent la perte de poids, facilitent la combustion des graisses, la dépense calorique et le drainage des fluides corporels.

Prendre soin de son microbiote

Prendre soin de son microbiote

Des études ont révélé que la composition bactérienne du microbiote intestinal pourrait être impliquée dans le développement de l'excès du poids. Selon le type d'alimentation, le microbiote contribuerait à la modification de l'extraction calorique à partir des aliments ou au changement de la dépense énergétique. En outre, les troubles du comportement alimentaire pourraient être liés à la composition bactérienne du microbiote. Pour en moduler la composition, les probiotiques constituent une avancée intéressante.

Vous pouvez tester une cure de Lactobacillus gasseri, une souche brevetée et ultra concentrée de 200 milliards de ferments lactiques spécialement destinés à favoriser la perte de poids et réduire la graisse abdominale.

Terravita vous recommande

Pratiquer de l'activité physique

L'exercice physique régulier contribue à la perte de poids corporel et de graisse, ainsi qu'au maintien de ce poids corporel. Selon une étude datée de 2019, l'entraînement en endurance semble être l'activité physique la plus efficace pour combiner à long terme des effets à la fois sur le maintien du poids et sur la santé. L'entraînement avec résistance et celui à haute intensité jouent également un rôle important dans la démarche de maintien du poids, le défi le plus difficile à remporter dans l'après-régime amaigrissant. L'étude démontre que l'exercice physique atténue les conséquences de l'excès de poids chez les personnes, même en l'absence d'un régime amaigrissant.

Conclusion

Les résolutions minceur nécessitent de prendre en compte un ensemble de paramètres comprenant le rééquilibrage alimentaire, la préservation du transit intestinal, éviter de céder au grignotage, bien dormir et pratiquer de l'exercice physique. L'idée consiste à faire de ces résolutions des lignes de conduite incluses dans votre hygiène de vie.

Le rôle des émotions
Si vous êtes un mangeur émotionnel, vous pouvez prendre des kilos liés à l'état de vos émotions et non à un état purement physiologique. Les émotions sont produites par le cerveau et vont influencer les neuromédiateurs de l'humeur, qui eux-mêmes agissent sur les hormones de l'appétit comme la ghréline. Les femmes sont plus touchées que les hommes. Il convient alors de faire un travail nutritionnel et psychologique pour se débarrasser de cette habitude.

Être constant et savoir se discipliner
Pensez que vous avez décidé de votre libre arbitre d'être au régime. Considérez les petits objectifs à court terme et concentrez-vous sur l'objectif de la journée. Gardez confiance et ne vous laissez pas influencer négativement par les autres dans votre démarche.

Sources 

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31526006/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33844769/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23985875/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21826100/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32230944/