Livraison Mondial Relay Offerte dès 44,90€ -10% sur votre 1ère commande avec le code « BIENVENUE »
Livraison Mondial Relay Offerte dès 44,90€ -10% sur votre 1ère commande avec le code « BIENVENUE »
Aide
Mon compte

L’organisme est composé de plusieurs microbiotes dont le plus connu est le microbiote intestinal. Mais savez-vous qu’il existe d’autres microbiotes comme le microbiote vaginal ? 

Faisons le point ensemble sur les fonctions du microbiote intestinal et vaginal : qu’appelle-t-on microbiote ? Quel est l’intérêt des probiotiques ? Où les retrouver ? Pourquoi est-il nécessaire de se supplémenter ?


Tout savoir sur les différents microbiotes et probiotiques
les 6 microbiotes présents dans le corps

Qu’appelle-t-on microbiote ? Quelle est leur fonction ?

Le microbiote humain est l'ensemble des micro-organismes - bactéries, virus, parasites, champignons - non pathogènes, dits " commensaux " qu’héberge notre corps humain.

Il ne s’agit pas d’ailleurs du microbiote, mais bien DES microbiotes : cutané, pulmonaire, buccal, intestinal, vaginal…

Mais il est bien évident qu’étant donné l’importance du microbiote intestinal, ce dernier conditionne l’équilibre et l’état de santé de tous les autres.

le rôle du microbiote intestinal sur la digestion et l'immunité

Le rôle du microbiote intestinal

Le système digestif abrite près de 10 000 milliards de bactéries, champignons et levures représentant près de 2 kg de flore intestinale au sein de notre tube digestif.

Il existe une interaction permanente entre ce microbiote intestinal et la muqueuse intestinale garantissant un bon équilibre de tout l’écosystème intestinal. Depuis ces 10 dernières années, de nombreuses études soulignent son rôle essentiel, à la fois complexe et varié dans notre bien-être physique, mais pas que…


Le lien entre microbiote intestinal et le cerveau est de plus en plus établi. L’intestin étant qualifié de « deuxième cerveau » (il abriterait à lui seul 500 millions de neurones) il a été constaté que près de 95% de notre sérotonine, un neuromédiateur encore appelée « hormones du bonheur », est synthétisé au sein de nos intestin. En protégeant ainsi notre équilibre intestinal, notre microbiote contribue donc à une meilleure régulation de notre humeur, de notre stress et de nos émotions.

rôle du microbiote vaginal : maintient de l'acidité optimale du vagin, protection contre les infections, soutient à la santé reproductive, préservation et confort de la sphère intime

Le rôle du microbiote vaginal

Moins connue que le microbiote intestinal et moins diversifiée en nombre de genre de bactéries (majoritairement des bactéries lactiques de type lactobacilles), la flore vaginale est garante du bien-être et du confort féminin. 

Qu’est-ce qu’un « bon » microbiote et comment savoir si notre microbiote est déséquilibré ?

Chaque individu possède un microbiote qui lui est propre à l’image d’une empreinte digitale. Sa composition évolue tout au long de la vie de l’individu, conditionnant directement son équilibre et sa bonne santé.

Dès la naissance, notre microbiote va être influencé par le type d’accouchement. La naissance par voie naturelle est un moment essentiel dans la transmission du microbiote de la mère à l’enfant, tandis que la césarienne perturbe ce transfert. Il a récemment été montré que ces perturbations de transfert de microbiote pourraient altérer le développement du système immunitaire et prédisposer davantage l'enfant aux allergies, à l’obésité et à l’inflammation intestinale. C’est la raison pour laquelle désormais les bébés nés par césarienne sont mis en contact avec le fluide vaginal de leurs mères.

L’allaitement avec du lait maternel conditionne également l’implantation d’un microbiote favorable chez l’enfant.

Au-delà de la génétique et du capital de flore intestinale reçu à la naissance, notre hygiène de vie est le principal facteur de variabilité du microbiote intestinal. Une alimentation délétère, la sédentarité, la dette de sommeil (sommeil irrégulier, décalage horaire…), le stress chronique, la prise de médicaments et notamment d’antibiotiques ou enfin l’exposition à des polluants dans notre environnement (tabac, pollution…) peuvent avoir raison de la diversité et de la qualité de notre microbiote intestinal, menaçant ainsi notre équilibre global.


effets de la dysbiose intestinale : Troubles digestifs, prise de poids, Système immunitaire affaibli, Déséquilibres nerveux stress et anxiété, moral en baisse

Les signes d’un déséquilibre du microbiote intestinal ou « dysbiose intestinale »

Lorsque notre flore intestinale est déséquilibrée, on parle de «dysbiose».  Plusieurs signes peuvent alerter :

  • les troubles digestifs

  • la difficulté à contrôler son poids

  • l'affaiblissement du système immunitaire

  • les déséquilibres nerveux 

les facteurs qui influencent le microbiote vaginal

Les facteurs qui influencent le microbiote vaginal

La flore vaginale est relativement fragile car largement influencée par les taux d’hormones féminines qui fluctuent en fonction des périodes de la vie d’une femme. La puberté marque une étape importante dans le développement du microbiote vaginal, car l’augmentation des œstrogènes modifient l’environnement vaginal, tout comme au cours des menstruations, d’une grossesse et à la ménopause. 


Le microbiote vaginal subit également l’influence d’autres facteurs : la constipation, certains rapports sexuels, l’hygiène intime non adaptée, des sous-vêtements synthétiques, la prise répétée de médicaments. Enfin, de par sa proximité anatomique avec la flore intestinale, la flore vaginale hérite d’un certain nombre de bactéries du microbiote intestinal. C’est la raison pour laquelle ces deux flores sont étroitement liés !


Comment prendre soin de son microbiote ?

microbiote intestinal et vaginal équilibré : alimentation, activité physique, sommeil suffisant, gestion du stress

En cas de prise d’antibiotiques ou d’infection intestinale, il est vivement recommandé de renforcer systématiquement la flore intestinale à l’aide d’une complémentation en probiotiques.
L’intérêt des probiotiques

Une symbiose au sein de nos intestins

Les probiotiques sont des microorganismes vivants (bactéries ou levures) non pathogènes qui lorsqu’ils sont consommés en quantités suffisantes, exercent des bénéfices avérés sur la santé.

Leur rôle est de venir rétablir l'équilibre des "bonnes bactéries" dans les zones du corps qui en manquent et qui connaissent donc un phénomène de dysbiose. Ils vont ainsi participer aux fonctions des microbiotes : digestion, métabolisme, immunité, défenses.


les probiotiques dans l'alimentation : soja et légumes fermenté, condiments, levure de bière, produits laitiers non pasteurisés

Où les trouver ?

Dans notre alimentation : 

Les probiotiques se trouvent naturellement dans les aliments fermentés. Notre alimentation moderne, relativement peu variée et ne privilégiant pas le "fait maison" ne permet pas toujours d’avoir un apport quotidien et suffisant en probiotiques. C’est la raison pour laquelle une complémentation peut s’avérer utile pour maintenir l’équilibre du microbiote intestinal et vaginal. 


Dans les compléments alimentaires :

Il existe une multitude de probiotiques étudiés et répertoriés en 5 genres : Lactobacilles, Bifidobactéries, Saccharomyces, Streptocoques et les Bacilles ; puis déclinés en espèces et enfin en souches. Certaines d’entre elles sont utilisées pour leur spécificités propres dans l’élaboration des compléments alimentaires.  Parmi les souches les plus connues et les plus étudiées pour leurs bénéfices santé, on retrouve quelques stars : Lactobacillus rhamnosus, Lactobacillus casei / paracasei, Lactobacillus crispatus, lactobacillus reuteri Lactobacillus acidophilus, Lactobacillus gasseri, bifidobacterium lactis, bifidobacterium longum…


Les souches de probiotiques pour renforcer le système immunitaire et la santé intestinale

Il est nécessaire d’apporter en qualité et en quantité, les bonnes souches spécifiquement étudiées pour leur rôle sur l’immunité et le rééquilibrage intestinale. 
Parmi elles, 8 souches ont fait l’objet de nombreuses études sur la santé digestive et sur l’immunité :

  • Bifidobacterium Bifidum
  • Bifidobacterium Lactis
  • Bifidobacterium Longum
  • Bifidobacterium Breve
  • Lactobacillus Acidophilus
  • Lactobacillus Plantarum
  • Lactobacillus Rhamnosus
  • Streptococcus Thermophilus

Ces souches vont permettre d’améliorer les transits trop lents, les ballonnements et de soutenir les organismes fragiles. La dose journalière recommandée est de 10 milliard de souches par dose.


3 souches de probiotiques pour une action sur les troubles digestifs

Pour les intestins sensibles avec des signes de perméabilité intestinale et troubles du transit (ballonnements, alternance constipation/ diarrhée, régimes d’exclusion), il est largement recommandé d’associer 3 souches de probiotiques à de la L-glutamine :

  • Bifidobacterium lactis : cette souche agit sur la motilité intestinale et protège la muqueuse intestinale
  • Bifidobactérium longum : cette souche apaise les douleurs intestinales
  • Lactobacillus rhamnosus : cette souche a une action sur l’assainissement des intestins et la régulation des troubles du transit
  • L-glutamine : cet acide-aminé qui favorise la cicatrisation et préservation de la muqueuse intestinale


Les 3 souches de probiotiques doivent être encapsulées dans une gélule gastrorésistante afin d’assurer le passage des ferments lactiques dans le système digestif en résistant à l’acidité de l’estomac pour être parfaitement assimilés dans l’intestin. La dose journalière recommandées est de 20 milliards de souches et 500mg de L-Glutamine. 

La souche de probiotique L-gasseri, alliée de la perte de poids

Parmi les souches bien étudiées au regard de leur efficacité dans l’accompagnement de la perte de poids, on retrouve la souche Lactobacillus Gasseri. Ce probiotique a une action particulièrement intéressante sur le métabolisme. 

  • Il réduit les ballonnements 
  • Limite l’absorption des sucres et des graisses abdominales
  • Favorise un ventre plat
  • Régule l’appétit en libérant des hormones satiétogènes


La souche L-gasseri doit être encapsulées dans une gélule gastrorésistante brevetée afin d’assurer le passage des ferments lactiques dans le système digestif en résistant à l’acidité de l’estomac pour être parfaitement assimilés dans l’intestin. La dose journalière recommandée est de 10 milliards de souches.


4 souches de probiotiques pour le confort intime

Il est important de sélectionner des souches probiotiques reconnues et dominantes de la flore vaginale. 4 souches de lactobacilles sont particulièrement intéressantes :

  • Lactobacillus Cripatus : cette souche permet de maintenir un milieu favorable à la dominance des bonnes bactéries notamment en préservant l’acidité du vagin. Elle joue également un rôle en formant un biofilm protecteur au niveau de la muqueuse vaginale afin de la protéger des agressions. 
  • Lactobacillus Salivarius : cette souche à prolifération rapide et à action an-ti-microbienne entre en compétition avec les bactéries nuisibles.
  • Lactobacillus Rhamnosus et Lactobacillus Reuteri : ces deux souches jouent un rôle préventif dans l’apparition des inconforts intimes. 


Ces 4 souches doivent être
déposées et microencapsulées afin d’assurer leur stabilité et haute concentration. La dose journalière recommandées est de 40 milliards de souches afin d’assurer le passage des souches depuis le système digestif jusqu’à la flore vaginale.


Lactobacillus & Bifidobacterium ... comment les différencier ?

Lactobacillus & Bifidobacterium ... comment les différencier ?

Lesquels choisir

les probiotiques terravita

La gamme probiotiques Terravita

FAQ Notre expert répond à vos questions

  • Quelle est la durée d’une cure de probiotiques ?

    Sauf avis médical, il n’est généralement pas recommandé de prendre des probiotiques en continu. Il vaut mieux privilégier si besoin plusieurs cures dans l’année.

    La durée d’une cure est très variable d’une personne à une autre et peut aller jusqu’à 6 mois dans le cadre de graves déséquilibres de la flore intestinale. 

    Chez Terravita, nous recommandons généralement des durées de cure de 1 à 3 mois . Mais 1 mois constitue la durée minimum étant donné que les premières améliorations peuvent être constatées au bout de 2 à 3 semaines de prise.

    S’agissant d’un objectif de perte de poids, la prise de Lactobacillus gasseri peut aller de 2 à 4 mois pour un effet optimal.

  • Puis-je prendre des probiotiques si je suis enceinte ?

    En fin de grossesse (8ème mois), il peut être tout à fait intéressant de faire une cure de probiotiques pour notamment aider bébé à développer un microbiote sain qui le protégera après sa naissance.

    Toutefois, il est recommandé de solliciter un avis médical avant toute complémentation lors de la grossesse.

  • Puis-je donner des probiotiques à mon enfant ?

    Le microbiote du nouveau-né est influencé par différents facteurs : le mode d’accouchement (voie basse ou césarienne), le microbiote maternel, la respiration, l’alimentation ou l’allaitement, l’environnement à la maison. Celui-ci ne sera mature que vers l’âge de 2 ou 3 ans.

    Il peut être donc intéressant de complémenter son enfant notamment en cas de naissance par césarienne ou en l’absence d’allaitement, mais les médecins déconseillent généralement de le faire avant 3 mois.

    Lorsque l’enfant grandit, la prise de probiotiques est à encourager en cas de fragilité intestinale ou immunitaire et aussi particulièrement pour accompagner une éventuelle prise d’antibiotiques. 

    Un avis médical est quoi qu’il en soit conseillé pour apporter à votre enfant les souches de probiotiques et les doses qui correspondent à ses besoins et à son stade de développement.

  • Est-ce que je vais avoir des problèmes digestifs en prenant des probiotiques?

    Les probiotiques peuvent s’avérer très efficaces pour la santé intestinale, mais quelques effets secondaires comme des troubles digestifs légers peuvent faire leur apparition (gaz, légers maux de vente…). Ils sont tout à fait bénins et n’ont aucun impact sur le système immunitaire. On recommandera en cas de troubles avérés de diminuer la dose jusqu’à un retour à la normale.

    S’agissant des probiotiques Terravita, ils sont reconnus et appréciés pour leur qualité et leur bonne tolérance.


  • Une cure de L. gasseri suffit-elle à me faire perdre du poids ?

    Le Lactobacillus gasseri de Terravita appartient à un genre de probiotiques qui accompagne très bien la perte de poids. Il aide aussi à la régulation des sucres, à la réduction de l’adiposité abdominale, à la stimulation de la flore intestinale, à la réduction des ballonnements, à l’assainissement des intestins et à une meilleure digestion.

    Lactobacillus gasseri viendra donc potentialiser les efforts mis en place dans le cadre d’une hygiène alimentaire et physique cohérente avec l’objectif d’une perte de poids (privilégiez 30 minutes d'activité physique par jour, et 5 fruits et légumes par jour). 

  • A quel moment de la journée prendre mes probiotiques ?

    Idéalement, la consommation de probiotiques doit correspondre à la période ou l’acidité gastrique est minimale, même si aujourd’hui, les probiotiques sont encapsulés dans des gélules gastro résistantes pour garantir la stabilité du produit.

    Chez Terravita, bien que nos probiotiques soient encapsulés et donc protégés de l’acidité gastrique, l’efficacité est une priorité. Nous conseillons donc de prendre les probiotiques idéalement le matin à jeun ou à défaut, au moins 30 minutes avant le déjeuner du midi.